Commerce Culturel / Kulturhandel
26.11.2018

Amateur d’art et de roman policier ? Zoom sur 3 des plus grand vols d’œuvres d’art
Les enquêtes qui suivent ces vols durent parfois des années voire des décennies. Certaines œuvres demeurent encore introuvables aujourd’hui.

Amateur d’art et de roman policier ? Zoom sur 3 des plus grand vols d’œuvres d’art

La Joconde de Léonard de Vinci : En 1911 le chef d’œuvre disparaît du Louvre, une enquête de grande ampleur est lancée pour retrouver le coupable. Deux ans plus tard l’homme essaie de vendre le tableau à un antiquaire, qui le dénonce immédiatement.  

 

Le Cri et La Madone d’Edvard Munch : En 2004 les deux tableaux ont été dérobés en pleine journée sous les yeux ahuris des visiteurs. Ce sont deux individus armés et cagoulés qui ont fait irruption dans le musée d’Oslo. Par la suite la ville d’Oslo a proposé un récompense de 250 000 euros contre retour des œuvres, opération sans succès. En 2006 les tableaux sont retrouvés sans que l’on en sache plus sur les circonstances de leur détention. Deux suspects sont alors condamnés.

 

Les Fleurs de pavots de Vincent Van Gogh : En 2010 au musée du Caire l’œuvre estimée a 50 millions de dollars subit un second vol.  Deux suspects sont arrêtés  juste avant de monter dans leur avion. Mais, fausse alerte, et le tableau reste toujours introuvable….

 

Pour en apprendre plus cliquez ici (source)

 

Une communication d'Interpol sur le sujet cliquez ici